Partenariat entre l’Université McGill et le secteur privé pour la conception d’une plateforme de réalité virtuelle destinée à la formation en chirurgie de la colonne vertébrale.

                                                                                                                                                           

La plateforme exploite les plus récentes innovations en matière d’unité de traitement graphique afin de favoriser la réalisation de percées dans le domaine de la formation en chirurgie de la colonne vertébrale.

MONTRÉAL, le 11 juin 2018 – L’Université McGill a annoncé aujourd’hui la signature d’une entente avec CAE Santé et DePuy Synthes Products, Inc., filiale de Johnson & Johnson Medical Devices Companies, portant sur la conception d’une plateforme de réalité virtuelle destinée à la formation des chirurgiens orthopédistes et des neurochirurgiens en techniques avancées de chirurgie de la colonne vertébrale. Cette nouvelle plateforme exploite la technologie de l’unité de traitement graphique (UTG) et la modélisation par la méthode des éléments finis afin de simuler une véritable intervention chirurgicale en utilisant l’haptique, ce qui pourrait réduire considérablement la durée de la formation des chirurgiens orthopédistes. Le Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et le Consortium industriel de recherche et d’innovation en technologies médicales du Québec (MEDTEQ) financent la plus grande partie du projet.

Le nombre d’interventions chirurgicales à la colonne vertébrale continue d’augmenter, et les techniques utilisées sont de plus en plus complexes. Ainsi, 413 171 interventions avec fusion ont été réalisées aux États-Unis en 2008, ce qui représente une augmentation de 240 % par rapport à 1998[1]. Le nombre d’interventions avec fusion réalisées dans le monde devrait atteindre 3,4 millions en 2020[2]. Malgré cette hausse, la formation de spécialistes rompus aux techniques chirurgicales avec effraction minimale demeure un défi imposant.

La nouvelle plateforme de réalité virtuelle destinée à la formation en chirurgie de la colonne vertébrale offrira une interface visuelle et tactile avec laquelle un spécialiste pourra interagir au moyen d’instruments chirurgicaux connectés à des contrôles haptiques qui simulent des troubles cliniques complexes ainsi que des difficultés peropératoires. Les capacités accrues de l’UTG permettront de délivrer en temps réel des sensations reproduisant l’expérience sensorielle éprouvée lors d’une véritable intervention chirurgicale ouverte touchant la colonne vertébrale. On a démontré que l’utilisation de la réalité virtuelle comme méthode de formation chirurgicale se traduisait par une amélioration de la qualité des soins prodigués aux patients[3], une exactitude accrue et une plus grande rapidité d’exécution pour le chirurgien[4]. On estime que le marché commercial mondial des applications de réalité virtuelle dans le secteur de la santé atteindra 3,8 milliards de dollars d’ici 2020[5].

« La conception de cette plateforme de réalité virtuelle novatrice régie par la physique marquera un tournant majeur dans la formation des futurs chirurgiens et bénéficiera à des milliers de patients dans le monde », affirme le professeur Mark Driscoll, de la Faculté de génie de l’Université McGill, également chercheur principal du projet. « Elle offrira également des avantages importants à la Faculté de génie, puisqu’elle nous permettra de renforcer nos liens avec certaines des plus grandes entreprises du monde, qui cherchent elles aussi à améliorer la formation chirurgicale au moyen de la réalité virtuelle. »

« On assiste à la mise au point de plus en plus rapide de dispositifs médicaux révolutionnaires qui permettent de réaliser des interventions chirurgicales d’avant-garde. Ces avancées technologiques sont transformatrices et nécessitent une formation par simulation pour les chirurgiens, en raison d’une approche et de manipulations fondamentalement différentes », souligne le Dr Robert Amyot, président de CAE Santé. « Nous sommes ravis de nous associer aux professeurs de l’Université McGill, parmi les meilleurs du monde, et au chef de file du marché de la chirurgie de la colonne vertébrale pour offrir la plateforme logicielle d’une méthode de formation novatrice qui permettra aux chirurgiens de parfaire leur apprentissage dans un environnement sûr, et nous remercions nos partenaires financiers, le MEDTEQ et le CRSNG, pour leur soutien. »

« Ce projet de recherche et de développement coopératif témoigne de l’étroite collaboration en recherche et développement entre les plus grands chercheurs du Canada, le secteur privé et les gouvernements fédéral et provinciaux. Le CRSNG est fier d’appuyer ce projet, qui vise à créer un outil de simulation novateur reposant sur la réalité virtuelle et des dispositifs haptiques permettant de mieux former les spécialistes en chirurgie de la colonne vertébrale. Les résultats issus de ce partenariat auront à terme des retombées importantes pour les patients, le secteur privé et le système de santé du Canada », affirme Marc Fortin, vice-président, Direction des partenariats de recherche, CRSNG.

« Nous sommes très heureux de soutenir financièrement ce projet novateur grâce à notre programme de regroupement sectoriel de recherche industrielle (RSRI) financé par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du Québec », souligne Diane Côté, présidente et directrice générale du MEDTEQ. « Cette technologie reposant sur la réalité virtuelle constituera une avancée majeure dans le domaine de la formation en chirurgie de la colonne vertébrale et permettra d’accroître la compétence de nos chirurgiens. Favoriser l’innovation pour le bien-être et la santé des patients est la raison d’être du MEDTEQ. Nous félicitons chaleureusement l’Université McGill, CAE Santé et DePuy Synthes Spine de leur initiative. »

À propos de CAE Santé

CAE Santé propose aux professionnels de la santé des outils éducatifs destinés à les aider à offrir aux patients des soins de qualité supérieure avec un minimum de risque. Notre gamme complète de solutions de simulation comprend la simulation d’interventions et d’échographies, les solutions audiovisuelles et les applications d’apprentissage. Pour en savoir plus : https://caehealthcare.com/fr

À propos de l’Université McGill

Fondée à Montréal, au Québec, en 1821, l’Université McGill est l’une des principales universités canadiennes. McGill compte deux campus, 10 facultés, 12 écoles professionnelles, 300 programmes d’études et près de 41 000 étudiants, dont plus de 9 700 aux cycles supérieurs. McGill accueille des étudiants originaires d’environ 150 pays, ses 12 000 étudiants étrangers représentant 30 pour cent de sa population étudiante. Environ 20 pour cent des étudiants de McGill indiquent que leur langue maternelle est le français. https://www.mcgill.ca/fr

À propos du Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada

Chaque année, le CRSNG investit plus de 1,2 milliard de dollars dans la recherche en sciences naturelles et en génie au Canada. Grâce à ces fonds, plus de 11 000 professeurs-chercheurs de calibre mondial font des découvertes et produisent des percées scientifiques. Ces fonds favorisent également les partenariats et les collaborations qui rapprochent les entreprises des découvertes et des découvreurs. Les partenariats que le CRSNG permet d’établir entre les chercheurs et les entreprises contribuent à orienter la recherche et développement et à relever les défis que pose le passage du laboratoire au marché. Le CRSNG offre également des bourses et des possibilités de formation pratique à plus de 30 000 étudiants de niveau postsecondaire et stagiaires postdoctoraux. Ces jeunes chercheurs forment la prochaine génération de chefs de file en sciences et en génie au Canada. http://www.nserc-crsng.gc.ca

À propos de Consortium industriel de recherche et d’innovation en technologies médicales du Québec

Le Consortium industriel de recherche et d’innovation en technologies médicales du Québec (MEDTEQ) a pour mission d’accélérer le développement de technologies innovantes au service des cliniciens et des patients, leur validation et leur intégration dans le réseau de la santé ainsi que leur rayonnement tant local qu’international, en réunissant les compétences complémentaires de partenaires industriels et institutionnels autour de celles du réseau de la santé. http://www.medteq.ca

Pour plus d’informations à propos à ce communiqué, veuillez contacter :

Kim Cartlidge

Communications marketing

CAE Santé

Tél. : +1 941 536 2759

kim.cartlidge@cae.com

 

Junji Nishihata
Agent de communications de la faculté
Faculté de génie
Université McGill
Tél. : +1-514-398-2454
junji.nishihata@mcgill.ca
Valérie Levert-Gagnon
Agente, Relations médias et affaires publiques
Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Tél. : +1-613-996-2341
media@nserc-crsng.gc.ca
Jennifer Hatoum
Conseillère en communications
Innovitech (MEDTEQ)
Tél.: +1-514-398-9772
jennifer.hatoum@innovitech.com

[1] Rajaee S, et al. (2012) Spinal Fusion in the United States: analysis of trends from 1998 to 2008. Spine, 37(1): 67-76

[2] Selon GlobalData Medi Point “Spinal Fusion – Global Analysis and Market Forecast”, publié juin 2014

[3] American Physical Therapy Association (https://academic.oup.com/ptj/article/82/9/898/2857676)

[4] National Center for Biotechnology Information (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1422600/)

[5] Global Industry Analysts (http://www.strategyr.com/pressMCP-7662.asp.)

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *